Un roman d’Andréas Becker éclairé par la lecture de Günther Anders

Le Soir, Salim Jay, le 24 décembre 2012

Le Soir, Salim Jay, le 24 décembre 2012

« Il aura fallu […] l’irruption d’un écrivain allemand de langue française, Andréas Becker, pour nous rappeler avec L’Effrayable (La Différence, 2012) que le pouvoir de sédition de la littérature ne s’est pas évanoui, contrairement à la rumeur, et que les effrois et les sidérations que suscite l’Histoire peuvent encore retentir en littérature jusqu’à saisir le lecteur ».

Publicités