«L’Effrayable» dans le Buzzolettres de Elle

Elle-13 septembre 2012

Cette semaine, la bande-annonce de L’Effrayable est en seconde position du Buzzolettres du magazine Elle, juste derrière le fac-similé de Hygiène de l’assassin d’Amélie Nothomb !

« Première ! La bande-annonce d’un livre sur grand écran, c’est le pari fou des éditions de La Différence et du réseau MK2 pour la promo de L’Effrayable, le premier roman d’Andréas Becker. »

Publicités

« L’Effrayable », diamant noir de la rentrée littéraire

Valeurs Actuelles-13 septembre 2012

Bruno de Cessole propose cette semaine, dans l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, une critique très élogieuse du roman d’Andréas Becker, «diamant noir dans la grisaille de cette rentrée».

«À plus d’un titre ce livre insolite, perturbant, et, osons le mot, prodigieux, devrait être – sur le plan purement littéraire – l’événement de cette rentrée. […] Entre les incantations du Céline de la trilogie allemande, l’inventivité sémantique d’un Arno Schmidt et les violences de l’expressionnisme, ce diamant noir «effroyable» étincelle parmi la grisaille de la rentrée romanesque.»

La bande-annonce de «L’Effrayable» en ligne sur Le Vif-L’Express

Le Vif-l’Express

« Histoire de créer le buzz dans le flux de la rentrée littéraire, l’écrivain Andréas Becker projette au cinéma la bande-annonce d’un film qui n’en est pas un… puisqu’il s’agit de son roman !! »

 

Andréas Becker juste après Céline !!!

L’Effrayable a connu un illustre précédent nous annonce Édouard Launet dans le supplément livre de Libération cette semaine : c’est la bande-annonce réalisée en 1932 pour le lancement de Voyage au bout de la nuit !
« Vous avez aimé Proust […], vous avez aimé Dos Passos […], vous avez aimé Guillaume Musso, eh bien, chers amis, vous adorerez […] VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT ! »

 

 

 

« L’Effrayable » sur Le Nouvel Obs

Le nouvel Obs-10 septembre 2012

La critique de L’Effrayable de Dimitri Laurent est également consultable sur le site du Nouvel Observateur.

« L’Effrayable » dans Trois Couleurs

À l’occasion de la diffusion de la bande-annonce du livre dans tous les cinémas du réseau MK2, L’Effrayable est présenté dans le magazine Trois Couleurs de ce mois de septembre.

Andréas Becker, l’effrayant effrayé sur le site Le Rideau

Le Rideau-10 septembre 2012

Dimitri Laurent propose aujourd’hui sur le site Le Rideau, une critique très élogieuse de L’Effrayable.

« Il y a des livres comme ça qui vous trouble. Vous en sortez profondément perturbé, ému parfois, déphasé souvent. Et s’il ne restait qu’un livre en cette rentrée littéraire, pour nous, pour Le Rideau, ce serait celui-là. L’Effrayable d’Andreas Becker. Certes, cet ouvrage n’aura pas le Goncourt, il est bien trop politiquement incorrect pour les huiles défenderesses de la langue franchouillarde. Mais pour nous, c’est bien plus qu’une révélation. Phénoménal. »

Retrouvez l’intégralité de cette critique sur lerideau.fr

«L’Effrayable» au menu du «Festin de la littérature française» de L’Humanité

L’Humanité-30 août 2012

Le premier roman d’Andréas Becker, L’Effrayable, fait partie des vingts livres de la rentrée littéraire sélectionnés par Jean-Claude Lebrun dans l’édition du 30 août dernier de L’Humanité :

« Un premier roman qui tranche sur le commun du genre. Avec en son cœur la folie. Répondant à une monstrueuse déraison, dans les années 1930 en Allemagne. La langue apparaît secouée, disjointe, violentée. Le récit en pièces… Andréas Becker, né à Hambourg et installe depuis plus de vingt ans en France, donne à l’expressionnisme une manière de nouveau souffle. C’est peut-être lui, la vraie révélation de la rentrée. »

« Quand les romans se vendent sur grand écran » sur Le Point

Le Point-29 août 2012

Pour Le Point, c’est Marion Cocquet qui revient sur le lancement de la première bande-annonce de promotion d’un livre, celle imaginée par les éditions de La Différence pour défendre le premier roman d’Andréas Becker, L’Effrayable, dont le teaser sera diffusé dans toutes les salles du réseau MK2 jusqu’au 11 septembre 2012.

Extrait : « La langue est torturée, dérangeante, exigeante – elle semble par endroits la petite sœur romanesque de celle d’Henri Michaux. Dans la chambre de l’hôpital psychiatrique où il est enfermé, un narrateur bicéphale (tantôt quinquagénaire bedonnant, tantôt petite fille) fait le récit des horreurs qui l’ont conduit à la folie. »

« « L’Effrayable » : voilà à quoi ressemble la première bande-annonce d’un roman au cinéma » sur Rue 89 Culture

Rue 89-29 août 2012

Sur le site de Rue89, c’est Sarah Pinard qui revient sur cette « première dans le monde des livres » que représente la bande-annonce du premier roman d’Andréas Becker.

Extrait : « Un homme mûr et défait écrit, des photos en noir et blanc autour de lui ; l’image d’une petite fille se superpose, sur fond de musique rock (One Week of Danger de The Virgins) : ce film, L’Effrayable, d’une minute trente, se distingue assez peu d’une autre bande-annonce. Sauf qu’elle n’annonce pas un film, mais un roman. »